Expérimentation de partenariat public/privé dans le domaine de la protection sociale contre la maladie - Tanzanie

Publication proposée par Josselin Guillebert

Contexte

En Tanzanie, le Community Health Fund (CHF) est un dispositif public de couverture maladie du secteur informel. Depuis 2002, le CIDR met en place un réseau de mutuelles de santé ; il est actuellement en phase d’institutionnalisation. L’article présente le partenariat public privé (PPP) résultant d’un processus d’articulation entre ces deux mécanismes.

Le PPP se caractérise par la contractualisation avec des prestataires de soins publics et privés, la gestion d’un système d’ambulance, le cofinancement de la prime par le district et par une entreprise privée (Biolands), la cogestion d’un fonds de compensation public pour l’amélioration de la qualité des soins et la mise en place d’un fonds de réassurance en cas d’infection à VIH ou sida (Fondation Elton John).

Apport

L’article décrit le rôle d’une ONG dans une réflexion nationale pour l’élaboration d’une couverture maladie universelle. Les étapes de la recherche action montrent comment un réseau de mutuelles de santé, en faisant valoir sa capacité à gérer professionnellement des produits de micro-assurance santé plus attractifs en offrant des services adaptés et de qualité, a pu
intégrer un partenariat public-privé, jusqu’à négocier la cogestion du dispositif national à l’échelle d’un district.

Il met en avant les avantages de la « privatisation » de la gouvernance du fonds. D’autre part, il questionne la viabilité d’un mécanisme basé sur un cofinancement public (Matching fund) et privé (Biolands, EJAF) et donc son acceptation au niveau national. Enfin , il s’interroge sur la capacité des acteurs tanzaniens à pérenniser ce modèle, voire à l’étendre.

Contenu

L’article présente l’historique du projet et de l’élaboration du PPP avant d’en discuter la pérennisation. Il développe les parties suivantes : le contexte de l’expérience et le projet initial appuyé par le CIDR, le rapprochement entre le réseau de mutuelles et le district, la politique de subventionnement des CHF, l’extension du projet sur un autre district, la prise en charge des personnes touchées par le VIH/ sida et les facteurs de succès de l’expérimentation.